Focus sur… Eurosense – Partie 2 : Profiler des publicités alimentaires

Nous croiriez-vous si nous vous disions qu’il était possible d’utiliser des méthodes sensorielles pour profiler des vidéos publicitaires ?

Mieux comprendre quelles émotions peuvent être perçues par le consommateur tout au long d’une vidéo publicitaire permettrait ainsi d’expliquer l’impact de cette dernière sur l’image de marque et sur l’intention d’achat du produit auprès de vos consommateurs.

Dans un récent travail de recherche, nous avons adapté la méthode dites de la Dominance Temporelle des Emotions (DTE) afin de mesurer les émotions ressenties durant le visionnage de publicités à domicile.

Aujourd’hui, nous vous présentons notre 2nd abstract portant sur cette thématique et retenu pour le prochain congrès EuroSense qui se déroulera à Vérone en Italie du 2 au 5 septembre 2018 :

“During the last decade, Temporal Dominance of Sensations (TDS) was used successfully to dynamically describe food products in a large set of studies (Schlich, 2017). Recently, Temporal Dominance of Emotions (TDE; Jager et al., 2014) was proposed as an extension of TDS, replacing sensory attributes by emotions. Until now, TDE methodology has only been applied for evaluation of food products having uncontrolled underlying stimuli and being intrinsically complex.

The present paper features a new application of TDE in which perceived emotions were evaluated during video advertisements. By working on such a controlled stimulus, the objective of this study is to give insight on how the panelists dynamically relate their emotions during the viewing using a TDE like protocol. Indeed, the dominance curves can be directly related to the scenes of the video signal.

282 naïve French subjects watched 3 video advertisements for Nespresso coffees at home. They had to declare their dominant emotions during each advertisement, and then to score the brand image improvement induced by the advertisement previously watched. The TDE attribute list was composed of the 8 basic emotions of Plutchik’s wheel (Plutchik, 2001) plus “no emotion”. The attributes were presented as buttons composed of an emoticon and the corresponding wording.

The results showed the ability of panelists to select emotion attributes during the viewing of the videos. The 3 advertisements were discriminated and TDE curves highlighted specific profiles closely related to the brand image improvement. By pairing the dominance durations of TDE with the brand image scores at an individual level, we were able to identify emotional drivers of the brand image improvement. Interestingly, the two less emotional advertisements had less positive impact on the brand image. This innovative tool is very promising for the marketing field and for sensory scientists who wish develop protocols based on video material.”

Ce sujet vous intéresse ? Vous voulez plus d’informations dans l’optique d’appliquer ce type de méthodologie sur vos publicités ? Venez nous rencontrer lors de la session poster ou bien directement à notre stand. Nous nous ferons un plaisir d’échanger avec vous !

En tant que sensorialiste, vous vous interrogez sur ce type de méthodologie ? Venez discuter avec nous des différentes perspectives que ce type de recherche pourrait permettre de mettre en place !

Vous êtes tout simplement curieux ? Pas de soucis ! Nous vous donnons rendez-vous à notre poster où une surprise vous attend 😉 !

Vous n’allez pas au congrès EuroSense cette année ? Contactez-nous pour avoir de plus amples informations sur le sujet !

A bientôt pour la suite de nos « Focus sur EuroSense » !

Lien vers Newsletter #14

Retour

Nous contacter

Nous contacter

Besoin d'un renseignement

Pour toute question ou demande, n'hésitez pas à contacter notre Directrice Commerciale et Marketing
Samia Babou : samia.babou@sensostat.fr

  (+33)3 80 29 64 19 Nous contacter Participez au panel